News
Une parfaite journée pour ressortir l aile de speed

Toutes les conditions étaient au rendez-vous pour aller tailler quelques runs en speed : c’était gavé de PowPow - un régal pour mes BlackCrows Sevun, il faisait grand beau - parfait pour faire quelques clichés et un léger vent de face était présent pour faire chanter nos supsentes !!!

Le grand bonheur:-)



Vivement la prochaine sortie!!!

Did I dream it
 

J’ai fait un rêve, dans lequel il était possible de survoler les alpes comme si c’était des collines, de monter à plus de 5000m et de jouer à saut de mouton avec les 4000.

Il y était possible d’enrouler un thermique sur l’arrête sud du Cervin, le temps de saluer la cordée qui redescendait, de faire le tour du sommet, comme si c’était un vulgaire tas de cailloux, on pouvait effleurer le Gd Combin, comme on le ferait avec la dune du Pyla et s’appuyer sur la dent blanche, comme sur le dossier d’un transat.

Mon rêve se termine par une heure de plané sur plus de 30km et puis je me réveille brusquement couché dans l’herbe à Montagnier, la manche à air pend, le vent de vallée est tombé et mon aile est en tas à coté de moi comme si elle venait aussi de se réveiller.

 

 

 

 

 

*******    Ici la trace de mon rêve    *******

 

***********  Ici les photos    *************

 


Un parfum de lavande

 

Quand les thermiques se font rares par chez nous, il suffit de faire quelques heures de voitures direction le sud de la France. Et là l’instabilité recherchée tient ses promesses.

Tout commence dans un petit village de Provence qui se vante d’être le plus joli village de France, Moustiers St Marie à l’entrée des gorges du Verdon.

Une ancienne voie romaine réhabilitée zigzag dans la garrigue vers un déco qui sent le thym sauvage, 40 min de marche à peine et on surplombe le village.

Une bonne petite brise au décollage, trois petits pas, les jambes dans le cocon et c’est parti pour la recherche du thermique qui vas permettre de passer à l’étage au dessus et de prendre la direction des gorges.

Arrivé là, un troupeau de vautours fauve balise le thermique et je m’offre la plaisir d’enrouler durant 10 min, avec ces volatiles de plus de 2m50 d’envergure.

Le vol continue au sud jusqu'à un no man’s land militaire, qui ne donne pas envie de s’y poser, mais pas de DCA en vue. Je monte jusqu’au nuage et direction les reliefs à l’arrière plan. Les thermiques y sont aussi puissant que chez nous en été, le variomètre hurle de joie et moi je jubile. Les pilotes de planeurs sous leurs bulles de plexiglas, semblent y prendre bien du plaisir aussi.

Je remonte jusqu’au bout du relief, demis tour, accélérateur à fond car le vent d’ouest est bien soutenu. Encore un petit soaring sur le déco pour apprécier les lumières du soir.

 

 

**** Toutes les photos ici ****

 

 


C est reparti pour les sessions à Chamonix!!!!
La fin de saison approchant, il était temps de retourner se frotter aux bons gros thermiques chamoniards. J en ai profité pour prendre quelques clichés avec la GoPro montée dans l'aile.

Le résultat est splendide!!! Je vous laisse juger...



... -->toutes les photos sont par là<---



Sun Valley en photo

Malgré le fait que nous n'avons pas pu valider beaucoup de manches, les 10 jours passés en Idaho furent magnifiques. Entre gros thermiques et autres activités, la semaine fût plus que remplie...

--> Toutes les photos sont là <--

P.S: Je vous promets: on a mangé autre chose que des Burgers;-)


This is BIG!!!!!
On a l'habitude de dire que tout est "BIG" aux Etats-Unis.... je confirme qu'il n y pas  que le BIG Mac qui est BIG..... Outre notre appartement (on pourrait faire une "party girl" à min 10 dans la baignoire tellement elle est grande;-)), les conditions sont énormes, les thermiques sont nucléaires, les plafonds sont hyper hauts (on vole avec une bouteille d'oxygène) et les tasks sont méga longs (hier, on a volé 160km en ligne droite....YEAPAAAHHH).

Pourtant le début de la semaine semblait compromis car il y avait tellement de fumée à cause des incendies que l'on ne voyait pas à 5km!!!!

Mais pour se mettre dans le bain, les locaux nous proposent d'aller voler sur LA montagne de la région....elle s'appelle KING mountain...maintenant je comprends pourquoi. C'était le vendredi (lendemain de notre arrivée donc nous étions encore complètement "jet lagé"...). Avant de partir, nous croisons le Safety Director de la compétition qui nous dit: "aujourd hui c'est stable, pas besoin de prendre d'oxygène". Donc on arrive confiant au déco en se disant que de toute manière, il ne peut pas y avoir quelque chose de plus "BIG" que les alpes.... on a perdu notre confiance lorsque tous les locaux mettaient leur masque à oxygène..... Devinez ce qui a fini par arriver: plafond à 5200 mètres avec des thermiques qui resemblaient à des boulets de canon, j ai bien cru que l'on me tirait dessus;-). King Mountain domine en fait un plateau désertique qui fait office de four et donc, malgré la fumée ( je ne voyais plus le sol par moment), les thermiques sont d'une rare intensité. Bref, 3h30 de vol dans de la BIG turbulence était parfait pour se mettre en jambe!!!!

Nous nous sommes réveillés hier avec un BIG blue sky et des organisateurs motivés à envoyer du très très gros. Ce sera un task en ligne droite de 193 km qui passe tout d abord par une région sauvage où la récupe n'existe pas (il n y pas de route) mais d'une beauté inouïe. Le task passait aussi par KING mountain mais cette fois-ci, the KING a pris le soleil depuis le matin.....il m'a donc offert en guise de cadeau d'anniversaire un thermique d'une violence que j'avais personnellement jamais eu l'occasion d'enrouler: 8m/s intégré sur plusieurs minutes!!!! La bonne nouvelle c est qu'il ne faut pas beaucoup de temps pour passer de 2700 à 4400 mètres;-)

Aujourd'hui, petit risque d'orage et grosse fatigue pour certains pilotes qui sont revenus à 2h30 du mat.... donc la manche est annulée ce qui me donne le temps d'écrire ces quelques lignes.... les prévisions pour le reste de la semaine: BIG blue sky:-))))))

En résumé, l'Idaho est THE place to be pour ceux qui sont à la recherche de magnifiques vols en terre sauvage!!!

Quelques photos:

1/ photo prise à plus de 4000m au nord de King Mountain pendant le training day. La photo est trompeuse car retravaillée... la vraie visibilité était comme sur la photo 2....


2/ Visibilité durant le training day:


3/ Sun Valley est le Verbier des USA... appartement à $14Mio. Intéressé?


4/ La 1ère manche a été annulée après une heure de course pour cause ... d'orage. J'étais au moment de l'annulation dans une confluence qui montait à 7m/s...on a posé au milieu d'une vallée encore bien sauvage; voici la seule route de la vallée:


5/ Condition parfaite pour un task de 193km:-))))


6/ Voilà à quoi ressemble un pilote en Idaho:


7/ Après les montagnes, la plaine:-)

8/ Last glide of the day:


9/ .... on the road again:



Il semblerait que les conditions soient aussi BIG dans les alpes, donc bravo à tous les pilotes qui ont volé/posé au Mt-Blanc!!!


Pour la trace, c est ici: http://www.xcontest.org/world/en/flights/detail:reynald/20.8.2012/17:45   (je vous laissse découvrir où se trouve the KING;-))

J'oubliais: pour ceux qui ne croient pas que c'est vraiment sauvage l'Idaho, voici 2 photos prises depuis la télécabine par Jörg:



...les petits ne sont pas loin derrière...



...et la télécabine ne passe pas en dessus d'un Zoo;-)







SIV en Icepeak6
Après avoir certifié les ailes de compétition, il semblait logique de certifier aussi les pilotes.... Par conséquent, la ligue suisse recommande fortement à ses pilotes de suivre un SIV avec leur aile de compétition.

Cela m'a confirmé que ces ailes restent pointues dues à leur allongement mais que l'Icepeak6 est magique même en dehors du domaine de vol:-)))))

J en profite pour remercier la ligue et la fédération pour non seulement lancer cette initiative mais aussi pour la subventionner.

Et un grand merci à Alain Zoller pour ses conseils précieux.

Enjoy the ride!!!

SIV from Alpsfreeride on Vimeo.



Parfois des vieux rêves finissent par se réaliser....
.....et voler de Soleure à Bellegarde fait partie de ceux-là!!!

Retour sur une journée exceptionnelle:  ça sentait la grosse journée dès le mardi précédent. En effet, SamZ commençait déjà à envoyer des informations sur les modèles météo pour ce fameux samedi 23 juin. Le vendredi soir, mon portable se transforme en centrale téléphonique signe que les modèles météo devaient être vraiment incroyables!

Alors que l'on pensait tous aller en Valais, le Regtherm annonce une journée fantastique pour le Jura et le plateau.

Le matin même, je n'ai même plus besoin de mettre un réveil vu que les premiers messages commencent à arriver à 6h du mat... et c'était juste pour confirmer que le Jura semble être canon.  C 'est beau cette motivation les copains:-)))) Ce sera donc le train de 8h14 pour Soleure!!!!

Le vol sera incroyable: malgré le léger vent du nord ouest, je peux pleinement exploiter toute la performance de mon Icepeak6 en soudant les poulies la plus part du temps. Avec les performances de ces nouvelles ailes, je me suis même surpris à marsouiner tel un planeur!!!! La masse d'air portait tellement que je sautais de cum en cum sans perdre beaucoup d'altitude dans les transitions; m'obligeant à contourner certains d'entre eux....C est trop bête;-)

Raconter les 8h30 risque d'être un peu long donc je m'attarderai que sur 2 moments magiques de cette journée. Le premier est arrivé lorsque je montais dans un thermique hyper doux de 5m/s. Comme cela arrive souvent, 2-3 hirondelles tournaient déjà au centre de l'ascendance mais tout à coup ce n'était plus juste 3 bêtes à plume qui étaient à côté de moi mais j'étais au beau milieu d'un nuage composé de plus d'une centaine de ces magnifiques "marqueurs" de thermiques.

Un autre moment extraordinaire a été la transition entre le lac des Rousses et le col de la Faucille. A cet instant, je savais que j'allais boucler ce vol et j'ai pu donc profiter pleinement de la restitution qui allait m'être offerte par la Valleserine.


Arrivée sur le sommet du Reculet


Eric, ce vol il est pour toi. Tu as été dans mes pensées pendant de nombreuses transitions et j'aime à croire que tu étais une de ces hirondelles qui est venue me montrer où était le thermique. Tu resteras une source d'inspiration pour beaucoup d'entre nous.


Les photos, c'est par là

et la trace par ici



Le classico qui fait toujours plaisir!!!!
Au vue de la météo de cette saison, la probabilité d'avoir un samedi avec une pastille bleue sur le Salève est aussi élevée que de voir quelqu'un d'autre que Nadal remporter Roland-Garros!!!!

Pour notre plus grand bonheur, cela a finit par arriver (je ne parle pas de Roland Garros mais bien de la pastille bleue sur le Salève....).

Du coup, une équipe de sur-motivés était au rendez-vous. Il y en a même qui avait déjà checké la météo à 6h40 du mat!!!! Un record;-)

Bref, avec une bonne vingtaine de pilotes au déco des Crêts, il y avait statistiquement de grande chance que quelques pilotes arrivent à traverser le "désert". En tous les cas, c'était bien cool de voir les poteaux motivés à aller bouffer du thermique. Mr. Riboni, tu te cachais où?

L'axe de vol était dicté par l'Ouest et donc le choix des balcons était une évidence. Bonne bourre avec Elie et Tintin qui se sont offerts une bonne séance de rodéo sous le vent dans un truc qui semblait être un thermique mais qui ne montait pas;-)

On se retrouve tous les trois à l'attero de Villeneuve pour le traditionnel BigMac. Dommage que le front soit arrivé aussi vite... j aurais bien passé encore quelques heures sous ma magic IP6!!!!

Un grand merci pour le retour royal offert par 2 pilotes qui rentraient sur Genève et qui nous ont posé devant notre voiture au club!!!!

                        Les Balcons du Léman

Les photos, c'est ici





Le Jura en aller-retour!!!!!
.... bon, je dois admettre que j'étais l'invité privilégié de Mister Jean-Pierre Oudot qui avait réservé pour l'occasion une bête de course. La bête en chiffre: un ash25, 525kg à vide, 60 de finesse, 26 mètres d'envergure et une vitesse max de 280 km/h. Y a pire pour un baptême en planeur!!!!

Vu que je n'étais pas malade, Mr. Oudot a pu lâcher les chevaux et nous sommes remonté le Jura à 100 km/h de moyenne. Arrivé au bout du Jura (bien après Bâle), la question était de savoir si l on était joueur pour se lancer dans 50 km de grand bleu pour essayer de recoller les cumulus de la forêt noire..... Ce fût une expérience intéressante. La star Oudot m'a montré tout son talent en allant gratter le long d'une crête qui faisait à peine 100 m de haut. Ca demande un certain entraînement quand il y a 26 mètres entre les deux bout de plume. Nous sommes ressorti 2 fois du trou (on s'excuse pour les 3 parapentistes allemands qui ont du partager leur petit thermique avec 380kg de composite....ils ont finalement lâché l'affaire....mais fallait enrouler plus serré les gars!!!!!). Bref, la 3ème fois, ça l a pas fait et on a dû se vacher avec déjà plus de 190 km au compteur. C'était une "vache" de luxe car il y avait un remorqueur prêt à nous renvoyer sous les cums. J ai juste eu le temps de vidanger avant d'être reparti pour plus de....300 kilomètres à 122 km/h de moyenne. Nous sommes redescendu le Jura en étant collé sous les gros noirs, mis une balise au col de la Faucille avant de faire demi-tour pour remonter jusqu'à Neuchâtel pour s'offrir un glide final sur le lac. Et tout cela sans moteur!!!! DU DELIRE!!!!!

Un grand merci à Jean-Pierre Oudot pour cette journée magique.

Deux chtis films:





les photos, c'est par là!!!

J'en oublie presque que Vendredi, c'était aussi canon pour se faire un petit cross depuis le Salève. J'ai été vérifié que les Bauges avec du vent du Nord, c'est vraiment pas ça: pour revenir sur Annecy, j ai du passer un col à pied avant de pouvoir redécoller...no comment



Et les images de vendredi, c'est ici!!!!

Ce serait trop bon si on avait la même météo pour tout le mois de Juin... c'est beau de rêver.

Une grande pensée pour Kariboo. Remets toi vite et bien!!!!