News
Le triangle valaisan
Dimanche dernier, c'était le départ de l'Xalps mais c'était aussi canon dans le Valais:-)))

Au delà des kilomètres, le fait de pouvoir finir un vol de plus de 7h en s'offrant un soaring au sommet du Weismies à 4300m rend cette journée magique!!!



Pour ceux qui nous demandent pourquoi nous aimons voler, voici un élément de réponse en image:




Toutes les photos, c'est par là.

Et pour la trace, c'est par ici

Vivement le prochain!!!! Yeapaaaahhhh!!!!!



Red-Bull Xalps édition 2013: c'est parti!!!
En Lire Plus...
Retour d'un business trip en Icepeak6!

C'était fumant!!!



...juste un poil orageux sur la fin...


 

mais je commence à aimer mes business trips;-)

Pour les photos, c'est ici et pour la trace, par là!





Superbe journée pour un mois de Novembre!!!
Maintenant que le mois de Mai est au beau milieu de l'automne, il ne faut absolument plus manquer le moindre créneau volable... ce qui rajoute une "légère" pression car un atterrissage pré-maturé pourrait engendrer des comportements proches de la démence étant donné que la prochaine journée de vol sera au mieux dans 15 jours!!!!

Heureusement, Pat Roser, Tintin et moi-même avons bossé dur (et ouais c était lundi) pour optimiser les top conditions de cette belle journée. Et chose rare, nous avons pu traverser la plaine derrière le Salève dans les 2 sens en repassant la Croisette en levant les pieds sur le sens du retour. Mythique!!!!!

La trace, c'est par là

Et quelques photos pour ne pas oublier que le soleil existe!!!!







Vivement le mois de décembre... il fera enfin beau;-)


Geneva from the air
La météo ne nous a pas permis d'organiser la SwissCup du Salève mais un créneau samedi après-midi nous a offert de bons thermiques. On a juste eu le temps de prendre quelques belles photos en dessus de Genève:-)

Toutes les photos sont là!!!


Le Jura comme on l'aime:-)
Vu la météo de ces derniers mois, il faut avoir une certaine flexibilité pour passer quelques heures sous nos ailes....une autre option serait de décaler les week-ends de 3 jours mais ceci est une autre histoire....

Bref, jeudi dernier le Regtherm nous dit d'aller voler sur le Jura; on s'exécute sans broncher! Mis à part la stabilité du début de vol (j ai mis 1h30 pour sortir du bocal de Mauborget...), les conditions étaient comme annoncées dans le Regtherm: gros plafond, gros thermiques et donc on a pu faire du bon gros vol comme on aime:-)



Pilote heureux avant de quitter le jura pour aller taquiner les thermiques de la plaine:


...et la Suisse centrale est toujours aussi bucolique; il n y avait qu'à suivre les rails (qui passaient le long de l attéro) pour arriver à la gare la plus proche. Du bonheur de faire du cross en Suisse!!!


-->La trace, c est par là<--

Faut admirer le point bas fait au Pâquier...me souviens pas d'avoir vu aussi près le plancher des vaches avant de me faire satelliser!!!



Le weekend prochain, il y a la Swiss Cup du Salève, ca va être canon, venez nombreux!!!!


La saison est ON!!!!!
Le plan du dimanche était d'aller enrouler quelques thermiques annéciens. J avais l'espoir de pouvoir tourner autour du lac. Et bien finalement les conditions furent bien meilleures m'offrant l'opportunité de rentrer sur Genève en volant!!!! Du jamais vu pour un 10 Mars:-)))

Les conditions étaient vraiment fumantes ce qui m'a tout d'abord permis de retendre toutes mes suspentes de ma magic IcePeak6....avant de me faire catapulter en dessus de la tête du Parmelan. Le plan initial était donc de rejoindre le Mont-Veyrier et continuer sur le Semnoz pour un classique tour du Lac. Mais un gros cumulus bien joufflu en forme de chou-fleur se développant au beau milieu de la plaine a eu raison de moi:-)

3 thermiques plus tard, je passais en dessus du Salève et glissais jusqu'aux Crêts pour réaliser que notre caillou magique était complétement éteint. Quel contraste avec la plaine qui était hyper instable.

Difficile de faire une trace plus propre:




Merci à Tintin pour le lift jusqu'à Annecy.

The season is ON!!!!!!!!!! YEAPAAAAAH:-)))))

La trace, c est par là!!!!





Une parfaite journée pour ressortir l aile de speed

Toutes les conditions étaient au rendez-vous pour aller tailler quelques runs en speed : c’était gavé de PowPow - un régal pour mes BlackCrows Sevun, il faisait grand beau - parfait pour faire quelques clichés et un léger vent de face était présent pour faire chanter nos supsentes !!!

Le grand bonheur:-)



Vivement la prochaine sortie!!!

Did I dream it
 

J’ai fait un rêve, dans lequel il était possible de survoler les alpes comme si c’était des collines, de monter à plus de 5000m et de jouer à saut de mouton avec les 4000.

Il y était possible d’enrouler un thermique sur l’arrête sud du Cervin, le temps de saluer la cordée qui redescendait, de faire le tour du sommet, comme si c’était un vulgaire tas de cailloux, on pouvait effleurer le Gd Combin, comme on le ferait avec la dune du Pyla et s’appuyer sur la dent blanche, comme sur le dossier d’un transat.

Mon rêve se termine par une heure de plané sur plus de 30km et puis je me réveille brusquement couché dans l’herbe à Montagnier, la manche à air pend, le vent de vallée est tombé et mon aile est en tas à coté de moi comme si elle venait aussi de se réveiller.

 

 

 

 

 

*******    Ici la trace de mon rêve    *******

 

***********  Ici les photos    *************

 


Un parfum de lavande

 

Quand les thermiques se font rares par chez nous, il suffit de faire quelques heures de voitures direction le sud de la France. Et là l’instabilité recherchée tient ses promesses.

Tout commence dans un petit village de Provence qui se vante d’être le plus joli village de France, Moustiers St Marie à l’entrée des gorges du Verdon.

Une ancienne voie romaine réhabilitée zigzag dans la garrigue vers un déco qui sent le thym sauvage, 40 min de marche à peine et on surplombe le village.

Une bonne petite brise au décollage, trois petits pas, les jambes dans le cocon et c’est parti pour la recherche du thermique qui vas permettre de passer à l’étage au dessus et de prendre la direction des gorges.

Arrivé là, un troupeau de vautours fauve balise le thermique et je m’offre la plaisir d’enrouler durant 10 min, avec ces volatiles de plus de 2m50 d’envergure.

Le vol continue au sud jusqu'à un no man’s land militaire, qui ne donne pas envie de s’y poser, mais pas de DCA en vue. Je monte jusqu’au nuage et direction les reliefs à l’arrière plan. Les thermiques y sont aussi puissant que chez nous en été, le variomètre hurle de joie et moi je jubile. Les pilotes de planeurs sous leurs bulles de plexiglas, semblent y prendre bien du plaisir aussi.

Je remonte jusqu’au bout du relief, demis tour, accélérateur à fond car le vent d’ouest est bien soutenu. Encore un petit soaring sur le déco pour apprécier les lumières du soir.

 

 

**** Toutes les photos ici ****