News
Parfois des vieux rêves finissent par se réaliser....
.....et voler de Soleure à Bellegarde fait partie de ceux-là!!!

Retour sur une journée exceptionnelle:  ça sentait la grosse journée dès le mardi précédent. En effet, SamZ commençait déjà à envoyer des informations sur les modèles météo pour ce fameux samedi 23 juin. Le vendredi soir, mon portable se transforme en centrale téléphonique signe que les modèles météo devaient être vraiment incroyables!

Alors que l'on pensait tous aller en Valais, le Regtherm annonce une journée fantastique pour le Jura et le plateau.

Le matin même, je n'ai même plus besoin de mettre un réveil vu que les premiers messages commencent à arriver à 6h du mat... et c'était juste pour confirmer que le Jura semble être canon.  C 'est beau cette motivation les copains:-)))) Ce sera donc le train de 8h14 pour Soleure!!!!

Le vol sera incroyable: malgré le léger vent du nord ouest, je peux pleinement exploiter toute la performance de mon Icepeak6 en soudant les poulies la plus part du temps. Avec les performances de ces nouvelles ailes, je me suis même surpris à marsouiner tel un planeur!!!! La masse d'air portait tellement que je sautais de cum en cum sans perdre beaucoup d'altitude dans les transitions; m'obligeant à contourner certains d'entre eux....C est trop bête;-)

Raconter les 8h30 risque d'être un peu long donc je m'attarderai que sur 2 moments magiques de cette journée. Le premier est arrivé lorsque je montais dans un thermique hyper doux de 5m/s. Comme cela arrive souvent, 2-3 hirondelles tournaient déjà au centre de l'ascendance mais tout à coup ce n'était plus juste 3 bêtes à plume qui étaient à côté de moi mais j'étais au beau milieu d'un nuage composé de plus d'une centaine de ces magnifiques "marqueurs" de thermiques.

Un autre moment extraordinaire a été la transition entre le lac des Rousses et le col de la Faucille. A cet instant, je savais que j'allais boucler ce vol et j'ai pu donc profiter pleinement de la restitution qui allait m'être offerte par la Valleserine.


Arrivée sur le sommet du Reculet


Eric, ce vol il est pour toi. Tu as été dans mes pensées pendant de nombreuses transitions et j'aime à croire que tu étais une de ces hirondelles qui est venue me montrer où était le thermique. Tu resteras une source d'inspiration pour beaucoup d'entre nous.


Les photos, c'est par là

et la trace par ici



Le classico qui fait toujours plaisir!!!!
Au vue de la météo de cette saison, la probabilité d'avoir un samedi avec une pastille bleue sur le Salève est aussi élevée que de voir quelqu'un d'autre que Nadal remporter Roland-Garros!!!!

Pour notre plus grand bonheur, cela a finit par arriver (je ne parle pas de Roland Garros mais bien de la pastille bleue sur le Salève....).

Du coup, une équipe de sur-motivés était au rendez-vous. Il y en a même qui avait déjà checké la météo à 6h40 du mat!!!! Un record;-)

Bref, avec une bonne vingtaine de pilotes au déco des Crêts, il y avait statistiquement de grande chance que quelques pilotes arrivent à traverser le "désert". En tous les cas, c'était bien cool de voir les poteaux motivés à aller bouffer du thermique. Mr. Riboni, tu te cachais où?

L'axe de vol était dicté par l'Ouest et donc le choix des balcons était une évidence. Bonne bourre avec Elie et Tintin qui se sont offerts une bonne séance de rodéo sous le vent dans un truc qui semblait être un thermique mais qui ne montait pas;-)

On se retrouve tous les trois à l'attero de Villeneuve pour le traditionnel BigMac. Dommage que le front soit arrivé aussi vite... j aurais bien passé encore quelques heures sous ma magic IP6!!!!

Un grand merci pour le retour royal offert par 2 pilotes qui rentraient sur Genève et qui nous ont posé devant notre voiture au club!!!!

                        Les Balcons du Léman

Les photos, c'est ici





Le Jura en aller-retour!!!!!
.... bon, je dois admettre que j'étais l'invité privilégié de Mister Jean-Pierre Oudot qui avait réservé pour l'occasion une bête de course. La bête en chiffre: un ash25, 525kg à vide, 60 de finesse, 26 mètres d'envergure et une vitesse max de 280 km/h. Y a pire pour un baptême en planeur!!!!

Vu que je n'étais pas malade, Mr. Oudot a pu lâcher les chevaux et nous sommes remonté le Jura à 100 km/h de moyenne. Arrivé au bout du Jura (bien après Bâle), la question était de savoir si l on était joueur pour se lancer dans 50 km de grand bleu pour essayer de recoller les cumulus de la forêt noire..... Ce fût une expérience intéressante. La star Oudot m'a montré tout son talent en allant gratter le long d'une crête qui faisait à peine 100 m de haut. Ca demande un certain entraînement quand il y a 26 mètres entre les deux bout de plume. Nous sommes ressorti 2 fois du trou (on s'excuse pour les 3 parapentistes allemands qui ont du partager leur petit thermique avec 380kg de composite....ils ont finalement lâché l'affaire....mais fallait enrouler plus serré les gars!!!!!). Bref, la 3ème fois, ça l a pas fait et on a dû se vacher avec déjà plus de 190 km au compteur. C'était une "vache" de luxe car il y avait un remorqueur prêt à nous renvoyer sous les cums. J ai juste eu le temps de vidanger avant d'être reparti pour plus de....300 kilomètres à 122 km/h de moyenne. Nous sommes redescendu le Jura en étant collé sous les gros noirs, mis une balise au col de la Faucille avant de faire demi-tour pour remonter jusqu'à Neuchâtel pour s'offrir un glide final sur le lac. Et tout cela sans moteur!!!! DU DELIRE!!!!!

Un grand merci à Jean-Pierre Oudot pour cette journée magique.

Deux chtis films:





les photos, c'est par là!!!

J'en oublie presque que Vendredi, c'était aussi canon pour se faire un petit cross depuis le Salève. J'ai été vérifié que les Bauges avec du vent du Nord, c'est vraiment pas ça: pour revenir sur Annecy, j ai du passer un col à pied avant de pouvoir redécoller...no comment



Et les images de vendredi, c'est ici!!!!

Ce serait trop bon si on avait la même météo pour tout le mois de Juin... c'est beau de rêver.

Une grande pensée pour Kariboo. Remets toi vite et bien!!!!


Swiss League Brigels
Je confirme: voler trois jours de suite est devenu quelque chose de rare mais c est toujours aussi BON!!!!

Pourtant, ce n'était pas gagné car chaque matin, le ciel ne prédisait rien de bon et pourtant on a pu se faire dans l'ordre: un soaring d'anthologie jusqu'à la nuit avec top landing, une 1ère manche de 50 km et finalement une 2ème manche de 54km gagnée par Martin!!!! Il a déglingué tous les petits jeunes en prenant des options des plus audacieuses!!!!

Pour ce qui est des résultats, Martin finit 2ème du général. Michael Küffer gagne cette 1ére compétition de l'année sous son IcePeak 6. C'était sa première compétition avec une aile compétitive qui lui a permis de nous montrer tout son talent. Chez les filles, c est Regula Strasser qui l'emporte sous Mantra M4. Bravo à vous !!!!

Pour ma part, j ai oublié 2 choses essentielles pour faire un bon résultat: 1/il faut boucler la manche et 2/il faut prendre un bon start en décollant tôt!!!! J aurais bien fais mes boulettes sur la même manche mais non, j a préféré étaler le tout sur le weekend;-)

Les résultats complets sont ici

Mais bon, mis à part ce détail, c'était un weekend top avec une bonne ambiance et des bons moments passés à flirter avec les nuages et autres sommets grisonnais.







Les photos de Tintin sont dispos sur son compte fesse de bouc.

Et LA photo du week end est l’œuvre de Diego. TROP BEAU:

 
Pic: Diego Micheloud, Pilote: Elie Bourdilloud. Bravo à vous pour cette photo qui est juste parfaite!!!




Beaucoup d'acharnement
Bon ben, au moins on aura essayé.....

La vallée Verte et les Voirons n'ont pas voulu nous laisser passer... On a même essayé 2 fois mais nous n'avons pas trouvé la manière de faire sauter le verrou....

La récompense a été un beau vol jusqu'au couché du soleil devant notre caillou préféré qui lui au moins donnait des briques jusqu'à la nuit!!!!



Quelques pics de la nouvelle EnZo et du ciel qui semblait prometteur, c'est par ici.


Joindre l’utile à l´agréable

Profitant d´un business trip en Allemagne, je m´arrête du côté de Soleure pour profiter du seul créneau météo de la semaine.

Le début du vol est juste incroyable : malgré des plafonds bas, on ne perd pas de temps à enrouler car ca monte tout le long de la crête jurasienne.  Les choses changent radicalement à Bienne avec le vent d´Ouest qui commence à rentrer…. La plaine offre de superbes cums, j`en profite un max avant l’extinction des feux du à un voile de Cirrus.  

Premier vrai cross avec l´IcePeak 6…. Du bonheur…. Pas de photo (il faisait trop froid). La trace, c´est par là.


paraportage
Alors pendant que certains font des kilomètres, je m'amuse avec mes jouets pour allier le vol au ski. Un style de randonnée sans trop d'effort.
Un p'tit film à voir : Une après-midi de paraportage 
The new toy - the IcePeak6 - is in the place:-))))
Petit créneau météo pour essayer la nouvelle machine de Niviuk: l'IcePeak 6!!!

En résumé: elle tourne sur place et a les performances des anciennes Open Class:-))) Du bonheur!!!!





On a déjà vu des plafonds plus hauts!!!!



Rapide comparatif avec la mythique et désormais collector R11 pour s'apercevoir que l'IcePeak 6 a vraiment des perfs incroyables.... pour ceux qui craignent de ne pas avoir assez de vitesse, je vous rassure, ça décoiffe toujours quand on est poulie contre poulie!!!





Plus qu' à attendre une météo plus clémente pour aller tester la bête dans du gros!!!!!

Les copains, je suis de nouveau sous une 2 lignes!!!! Trop bien:-)))))






Jura paradise!!!!
Les photos n'ont pas besoin d'être commentées;-)





Bref, c'était 110 km de bonheur entre Soleure et Vallorbe.

La trace

Et ce n'est que le 24 mars:-)))))


Happy friday2

Le vendredi à toujours été un très bon jour pour voler, pourquoi?
Je ne sais pas, peut être la disposition des astres, le calendrier inca, les vibrations énergétiques ou bien seulement à cause du dicton Friday is Flyday!
Bon on s'en fout l'important est d'en profiter.



Vendredi 16 mars, décollage des ruinettes, montée au plafond dans la pompe à couillons, j'attends Reynald qui cause un peu plus que moi au déco, puis départ. Il prend la direction croix de coeur, là mon coeur balance, un vol en duo, ou bien je retente le vol du vendredi 2 mars avec maitre Martin. Il faut choisir vite sinon je n'aurais plus assez d'altitude pour passer sur Nendaz. Allez demain c'est samedi, ça vas être pourris, il faut en profiter maintenant.



2eme thermique sur Nendaz là c'est plus une pompe à couillons faut chercher un peu pour monter, puis Veysonnaz, Laax plafond à 3200 direction Vercorin, mon GPS indique 60kmh. Petit calcul mental 60-37=23 km/h de sud ouest, ça vas encore, mais ils ont annoncé du foehn et je commence à me sentir un peu seul la haut, c'est vite fait de passer de l'état de majestueux volatile à bipède accroché à une feuille morte. Je sais que le foehn rentre par le col du Simplon et il est dans la trajectoire de mon vol.



Ca avance tellement bien qu'il n'y a même pas besoin d'enrouler à Vercorin, direct sur Chandolin, ça remonte sans trop de problèmes mais la suite de la vallée n'est pas très bien exposée, alors il faut traverser sur l'autre versant de la vallée du Rhône en évitant la TMA de Sion. La traversée est longue et je finis assez bas vers les 1500m. Une petite succession de thermiques me remonte à 3400 et il fait subitement très froid, je viens de prendre 2000m et de perdre 15 deg, par contre la vue est magnifique, j'aperçois la vallée de conche et le glacier d'Aletsch au loin. Vent dans les fesses c'est repartis direction fiesch. Là je retrouve quelques autres bipèdes qui se prennent aussi pour des oiseaux, on fait un petit bout de chemin ensemble, puis je continue car je sais que si j'arrive dans la vallée de conche, certainement qu'un bon plat de pâtes m'attend avec un petit verre de rouge. Je pousse le plus loin possible jusqu'à me faire contrer par le vent descendant du Grimsel.

 


4h de vol presque 100km, comme promis un bon plat de pâtes mijotée avec amour et 3h30 de train pour rentrer.

Vivement vendredi prochain...



*** Ici la trace du vol ***

***    Ici les photos   ***